L’augmentation significative du taux de consolidation de l’industrie de la santé durant la dernière décennie signifie que les médicaments, les groupes hospitaliers et les traitements ne sont plus limités aux normes et règlements traditionnels. Une liste d’attente pour des soins médicaux au Royaume-Uni pourrait facilement encourager un patient britannique à prendre l’avion pour se faire soigner en France.

Nous avons pris l’habitude de voir des grandes sociétés pharmaceutiques lancer régulièrement de nouveaux médicaments vedettes simultanément sur différents marchés. Néanmoins, la consolidation des groupes hospitaliers majeurs pourrait faire qu’ils puissent devenir des noms connus de tous tels que Pfizer, Merck, Roche et GSK.

Selon un rapport récent de PWC, beaucoup de patients sont prêts à parcourir la distance pour des meilleurs soins dans le domaine. Le rapport PWC précise en plus que 46% des patients accepteraient de plus grandes distances de voyage et 33% sont prêts à tolérer des délais d’attente encore plus longs pour obtenir les meilleurs soins dans le domaine médical. De plus en plus fréquemment les patients associent une intervention médicale indispensable avec des vacances dans une de leurs villes préférées.

Tout comme un certain nombre d’autres industries, la poursuite de la consolidation de l’industrie de santé est inévitable. Les dépenses mondiales de santé augmentent plus rapidement que d’autres taux de croissance et Deloitte prévoit que les dépenses totales atteindront 9,3 mille milliards de dollars en 2018 en comparaison de 7,2 mille milliards de dollars en 2013. L’augmentation est provoquée par la population vieillissante mondiale, la hausse en obésité et les maladies chroniques et l’élargissement des marchés émergents. Cette croissance rapide met de la pression sur les gouvernements et les autres parties prenantes pour réduire leurs contributions.

Nous croyons que ce n’est qu’une question de temps avant que les assureurs médicaux commencent à couvrir les frais reconnus à l’étranger. Ce changement pourrait potentiellement bénéficier non seulement aux patients, mais également aux assureurs, pour les mettre à pied d’égalité et pourrait mener à une plus grande transparence et des frais plus bas.

De telles nouvelles pratiques exigent un effort très coordonné de la part de votre fournisseur de services linguistiques. Les grands groupes de santé européens ont besoin de s’assurer que les patients étrangers soient également tenus informés. La « pollinisation croisée » va au-delà des patients car les groupes de santé cherchent à bénéficier du partage des meilleures pratiques à travers le monde. Cela implique que les supports et systèmes de formation ont besoin de rapprocher les frontières traditionnelles des langues.