hard-copy-flights-back

Nous avons vécu, pendant une période prolongée, une migration qui consite à délaisser les médias traditionnels, les lecteurs abandonnant les livres sur support papier en faveur des livres électroniques. Des appareils luxueux comme le Kindle et le iPad ont rendu ce mouvement encore plus attirant. Nous pensons que cette tendance ralentit et qu’elle pourrait se renverser. En 2015, les ventes des livres électroniques au Royaume-Uni a chuté pour la première fois, alors que les ventes des livres imprimés ont augmenté pour la première fois en quatre ans.

Les lecteurs évoquent un vague sentiment chaleureux ressenti quand ils lisent un livre sur support papier plutôt qu’un livre électronique. À la différence des livres électroniques, vous pouvez marquer des pages importantes, annoter avec un stylo rouge et créer des souvenirs qui resteront toujours avec vous (physiquement). Vu la rapidité avec laquelle la technologie avance, les lecteurs électroniques peuvent devenir obsolètes dans les dix prochaines années et nous aurons à faire face au transfert de nos données sur le nouveau gadget.

Un bon roman en copie papier peut facilement être partagé avec votre gentille mamie sans qu’aucun de vous n’ayez à analyser les droits de partage numériques pour vous assurer de ne pas violer les règles. Consulter le catalogue en ligne des livres électroniques est complètement différent que de passer une heure à boire un bon café à votre librairie préférée. Cest aussi beaucoup plus tranquille car les voleurs sont beaucoup plus attirer par votre lecteur électronique que par votre votre vieux roman écorné. Et n’oubliez pas la satisfaction ressentie en feuilletant une copie papier et en observant les pages qui se réduisent sur le coté droit. La numérotation en bas de page des livres électroniques ne vous donne pas la même satisfaction.

Une étude de l’Ecole de Médecine de Harvard (2015) a découvert que lire un livre électronique qui rayonne de la lumière entrave votre capacité  à vous endormir. Ceci explique que les lecteurs de livres électroniques se sentent fatigués le lendemain et ont donc un niveau de concentration moindre. De plus, plusieurs études ont découvert que les lecteurs retenaient moins le contenu d’un livre électronique que celui d’un livre physique. Les lecteurs comprennent moins bien une intrigue à la lecture d’un livre électronique qu’à celle d’un livre physique.

En tant qu’agence de services linguistiques, Wonder Words est indifférent quant au type de media ; pourtant, nous apprécions l’agréable sensation que nous procure un livre à l’ancienne.